Un père demande une intelligence artificielle visant la paix et la fraternité

Le pape appelle à l’intelligence artificielle pour l’harmonie et le bien commun

Écrit par : Julia Silveira
Équipe éditoriale

Photo de Vandeville Eric/ABACA

Le chef de l’Église catholique, le pape François, a lancé un appel public dans le cadre de la Journée mondiale de la paix 2024, sous le thème « Paix et intelligence artificielle ». La déclaration, récemment révélée, comprend une série de considérations, répertoriées sous huit thèmes principaux.

L’intelligence, en tant que don accordé par le Créateur à l’humanité, implique la possibilité, à travers la connaissance et la liberté, de rendre la pareille à l’amour divin, a souligné le Pape.

Dans son enquête, le Pape souligne les apports du progrès scientifique et technologique à l’organisation de la vie sociale, à la liberté et à la fraternité, se traduisant par un développement de la société et des transformations positives dans le monde.

Perspectives et défis apportés par la science avancée

Francisco félicite les réalisations rendues possibles par la science et la technologie, tout en soulignant les dangers inhérents à ces avancées, comme les risques pour la survie de l’humanité et de la planète. Il souligne la nécessité de considérer les impacts à long terme des nouvelles technologies.

LER  TSE anticipe des inquiétudes concernant l'intelligence artificielle lors des élections de 2024

Le Pontife a également abordé les systèmes algorithmiques et de collecte de données qui ont la capacité d’influencer les comportements à des fins marketing ou politiques, soulevant ainsi des questions éthiques pertinentes.

Optimisme quant à l’utilisation de l’IA pour de bon

Selon Francisco, l’intelligence artificielle tente de simuler les capacités cognitives des êtres humains et son impact dépend en grande partie de la manière dont elle est développée et des intentions de ses créateurs et utilisateurs.

Le Pape prévient que l’apport bénéfique de l’intelligence artificielle est conditionné à notre capacité à respecter les valeurs fondamentales et à agir de manière responsable, nous rapprochant ainsi d’objectifs pacifiques et altruistes.

Il souligne en outre la primauté de la dignité humaine et de la fraternité en tant que fondements du développement et de l’évaluation des technologies émergentes.

Délimiter les limites de la technologie

La conscience des limites humaines a été soulignée comme essentielle par le Pape pour recevoir la plénitude de la vie comme un don, en soulignant les risques associés à l’absence de ces limites.

L’innovation technologique loin de la militarisation

Le dirigeant catholique a exprimé une préoccupation particulière quant à l’incorporation de technologies de pointe dans le secteur de l’armement, soulignant que le monde n’a pas besoin d’innovations qui stimulent le commerce des armes.

La science au service de l’éducation et de la croissance inclusive

Le Pape soutient que l’intelligence artificielle devrait se concentrer sur la promotion d’un développement humain global, d’améliorations substantielles dans l’agriculture, l’éducation et la culture, l’augmentation de la qualité de vie, la fraternité humaine et l’inclusion sociale.

LER  Le Pape et l’Intelligence Artificielle : vers la fraternité et la paix

La nécessité d’une régulation internationale

Enfin, François a appelé à un effort commun pour établir un traité international qui réglemente le développement et l’utilisation de l’IA, en tenant compte des points de vue de toutes les parties intéressées, y compris celles généralement exclues des dialogues décisionnels.

Parallèlement à cet appel à une régulation responsable, le Pape véhicule en réalité un message prédominant : la création d’un avenir apaisé et fraternel grâce à une IA axée sur la justice et le progrès harmonieux. La recherche d’un développement technologique conscient devient ainsi une extension de l’appel à l’unité et à la solidarité humaines.