Commission sur l’intelligence artificielle prolongée jusqu’en avril : les dernières décisions et perspectives

Prolongation du mandat de la Commission AI confirmée jusqu’en avril : aperçu et avenir

Décision unanime de poursuivre la recherche sur l’IA

La Chambre haute du Congrès national a décidé, mardi dernier, de prolonger de quatre mois la durée de fonctionnement de la Commission temporaire interne chargée d’étudier l’intelligence artificielle (IA). Selon la proposition numéro RQS 1.102/2023, formulée par le chef du groupe, le sénateur Carlos Viana, la prolongation était due à la nécessité d’une analyse plus approfondie en raison de la complexité inhérente au sujet. La commission était censée terminer ses travaux cette semaine, mais avec la nouvelle résolution, ses activités se prolongeront jusqu’en avril.

À l’ordre du jour : projet de loi et règlement

  • PL 5 051/2019 : Définit les principes d’utilisation de l’IA au Brésil.
  • PL 5 691/2019 : Établit la politique nationale en matière d’intelligence artificielle.
  • PL 2 338/2023 : Propose une réglementation détaillée sur l’utilisation de l’IA.

Le PL 2 338/2023, présenté par le sénateur Rodrigo Pacheco et rapporté par le sénateur Eduardo Gomes, se distingue par son contenu détaillé, stipulant des définitions, des bases et des lignes directrices pour la création et l’utilisation de systèmes d’IA, en plus de proposer des lignes directrices pour la classification des risques et l’évaluation préliminaire. mécanismes.

LER  Un père demande une intelligence artificielle visant la paix et la fraternité

Processus de délibération approfondi et spécialisé

Avec une attitude méticuleuse et minutieuse, la Commission a tenu plusieurs réunions publiques et consulté environ soixante-dix experts sur le sujet. Le sénateur Viana souligne que, pour construire un rapport détaillé et concluant, il est impératif d’examiner minutieusement toutes les contributions. L’objectif est de préserver les droits individuels et collectifs, en introduisant des systèmes sûrs et fiables, mais aussi en promouvant les progrès scientifiques et technologiques.

Au sein de la Commission, le rôle de vice-président est occupé par le sénateur astronaute Marcos Pontes, et le rôle de rapporteur reste entre les mains du sénateur Eduardo Gomes.

Attentes avec extension

La prolongation du délai accordé à la Commission implique une attente positive d’une mise en œuvre plus précise des lignes directrices et des politiques liées à l’intelligence artificielle au Brésil, garantissant une approche qui équilibre l’innovation et la sécurité.