OpenAI et Axel Springer Ink concluent un accord pour intégrer du contenu d’actualité dans ChatGPT

Le partenariat entre OpenAI et Axel Springer promet d’innover dans le journalisme grâce à l’IA

Axel Springer SE, géant du secteur des médias, a récemment conclu un partenariat avec OpenAI, développeur de ChatGPT, en vue d’utiliser les publications du conglomérat allemand pour améliorer ses modèles d’intelligence artificielle. L’initiative vise à créer des réponses plus riches sur ChatGPT, basées sur des sources fiables.

Intégration de contenu innovant

La collaboration révélée par les entités laisse entrevoir une nouvelle phase où OpenAI rémunérera Axel Springer pour l’accès aux contenus journalistiques de ses différentes chaînes, comme le célèbre Politico, en plus de Business Insider et des périodiques Bild et Die Welt. Malgré la pertinence de cet accord, les détails financiers n’ont pas été divulgués publiquement.

Benefices mutuels

  • OpenAI aura l’opportunité d’améliorer ses technologies avec des matériaux riches et variés.
  • Les utilisateurs de ChatGPT pourront obtenir des réponses enrichies de liens vers les articles originaux, renforçant ainsi le transfert et l’expansion des connaissances.

Mathias Döpfner, PDG d’Axel Springer, a exprimé l’enthousiasme de l’entreprise à explorer le potentiel journalistique que l’IA peut offrir, envisageant une avancée à la fois dans la qualité éditoriale et dans les modèles commerciaux.

LER  Commission sur l'intelligence artificielle prolongée jusqu'en avril : les dernières décisions et perspectives

Contexte et perspectives d’avenir

Déjà établi en concluant des partenariats, OpenAI a précédemment conclu un accord avec Associated Press et a également investi en collaboration avec l’American Journalism Project, en pensant à nourrir les journaux locaux grâce à l’IA. Ces mouvements mettent en évidence une tendance au développement conjoint des technologies de pointe et du journalisme.

Divergences et défis à l’horizon

Si certains éditeurs recherchent un équilibre dans leurs interactions avec les outils d’IA, d’autres s’interrogent sur le manque de rémunération pour l’utilisation de leurs contenus et alertent sur les risques inhérents à la génération d’informations à partir de technologies sujettes à erreurs. Des médias européens comme Radio France ont déjà bloqué les tentatives d’OpenAI d’accéder à leurs bases de données et Le Figaro, de France, rejette l’utilisation de l’IA générative pour soutenir la rédaction d’articles.

Positionnement sur le marché brésilien

Le scénario au Brésil s’inscrit dans cette tendance prudente, avec Editora Globo, responsable de journaux à grand tirage comme O Globo et Valor Econômico, interdisant à OpenAI d’utiliser son contenu pour former ses outils d’IA.

Informations Complémentaires

Pour ceux qui s’intéressent à la dynamique du monde de l’entreprise et aux actualités qui animent les affaires mondiales, s’abonner à la newsletter IM Business peut être un moyen efficace de rester informé.

Le partenariat entre OpenAI et Axel Springer marque un nouveau chapitre dans l’histoire du journalisme, où innovation et technologie vont de pair dans la recherche d’informations de qualité et de modèles économiques durables.